l'Actualité de l'Union des Engagés Volontaires, Anciens Combattants Juifs 1939 -1945, leurs Enfants et Amis. - 10 juin 2017
 


------------------------------------------------------------------------------------


Un lieu de Résistance Juive : rue Amelot

J’ai créé l’association RUE AMELOT afin de perpétuer le souvenir de la résistance juive clandestine non armée pendant la guerre, incarnée par le COMITE AMELOT, ainsi nommé parce qu’il se réunissait au 36 rue Amelot à Paris .
Mon père, Jules JACOUBOVITCH a été, jusqu’en 1943, l’un de ses fondateurs et animateurs. Il a écrit en yddisch un livre témoignage paru en 1948. J’en ai effectué la traduction française et découvert que plus de 1.000 enfants ont été cachés et sauvés, des cantines ont fonctionnées, des faux-papiers ont été fournis. 

Cette action n’aurait pu avoir lieu sans l’aide de nombreux non-juifs dont la plupart a été nommée « JUSTES ». Mon association a été sollicitée en 2006 par la mairie du 3ème arrondissement de Paris pour organiser avec le concours du Centre Medem, une exposition sur le thème à travers le témoignage d’un de ses fondateurs J. Jacoubovitch. Réalisée avec l’aide de Kathy Hazan (historienne), Brigitte Bouhana (journaliste et petite-fille de l’auteur du livre) et Frédéric Flosi (graphiste) elle représente une page d’histoire méconnue et suscite un grand intérêt auprès des nombreuses mairies et des organismes qui l’ont présenté. Christophe Nick a largement rendu hommage à RUE AMELOT dans sa série de documentaires sur la Résistance diffusés sur diverses chaînes de télévision. Un diplôme lui a été décerné en 2009 lors de la conférence annuelle de la World Federation of Jewish Child Survivors of the Holocaust. Une plaque commémorative a été apposée par la Ville de Paris sur la façade du 36 rue Amelot le 5 avril 2012 en présence d’une très nombreuses assistance. 

Gabrielle BOUHANA

l'Exposition a eu lieu les 22, 23, 24 février 2013  au 

26, rue du Renard 75004 Paris suivie d'une conférence par madame Gabrielle Bouhana